La petite Fadette – La petite Fadette de George Sand – Résumé de La petite Fadette – Fiche de lecture de La petite Fadette de George Sand – Etude de La petite Fadette de George Sand

La petite Fadette

La petite Fadette de George Sand - résumé

La petite Fadette (1849)
Résumé - La Petite Fadette

A la Cosse, la famille Barbeau, assez aisée, connaît la naissance de deux bessons .Sylvain, surnommée Sylvinet et Landry. Les deux jumeaux grandirent ensemble en se ressemblant.

À l’âge de 14 ans il fallut les séparer pour aider leur père à subvenir aux besoins de la famille. La nouvelle chagrina fort les bessons qui se mirent d’accord que se serait Landry,

le plus fort, qui serait placé chez le père Caillaud, de la Priche. Le soir Sylvinet partit le voir tout chagriné qu’il ne l’ait pas prévenu, et le fit encore plus lorsque son frère, qui en avait pourtant envie, ne le sera pas contre lui. Le temps passait, Landry s’accoutumait à sa nouvelle situation mais l’ennui et le chagrin de Sylvinet augmentaient si bien qu’un jour il s’enfuit et ne revint pas ce qui inquiéta Landry qui parti à sa recherche, mais en vain

Quand vint le taquiner Françoise Fadet, une fille Laide âgée de 14 ans – soit un an de moins que Landry – laide et mal habillée et ayant mauvaise réputation : on la croyait sorcière, et on la surnommait Petite Fadette ou grelet ou Fanchon .Elle lui indiqua ensuite l’endroit de son frère en échange d’une promesse que lui fit Landry d’obtenir de lui ce qu’elle voudrait. Les jumeaux rentrèrent à la maison sans que Landry ne révèle à son frère la peur qu’il avait causée. Landry rentra à la Priche, soucieux de la promesse faite à la petite Fadette, suite à l’accueil froid de ses parents pour Sylvinet. Le grelet, cependant ne vint durant toute la saison déranger ou réclamer sa récompense à Landry qui , lui , essayait de l’éviter .Un an plus tard , par une nuit sombre , Landry se trompa de chemin et faillit se noyer si la petite Fadette ne l’avait pas aidé à retrouver son chemin .Landry , n’étant pas ingrat, la remercia , mais elle lui reprocha de ne pas l’avoir même pas remerciée de son aide , elle qui ne voulait pas d’argent ni de bien . Elle exigea alors de Landry, qui voulait réparer ses erreurs, de ne danser qu’avec elle pendant la fête du lendemain.

Il tenu sa promesse de mauvais gré, car il courtisait la Madelon, nièce de son patron. Mais Fanchon, qui à cause de ses habits et son allure de gueuse (même si elle dansait bien) étant sujet de diverses moqueries, lui rendit sa parole : il pouvait donc danser avec celle qu’il voudrait. Landry rentra cependant chez ses parents, et raconte son aventure de la veille à son besson, qui estimait que la petite Fadette lui avait joué un tour de sa sorcellerie pour l’humilier à la danse. Landry rentra le soir même à la Priche, en empruntant, suivant le conseil de Sylvinet, un autre chemin, ne passant pas par la maison de la petite Fadette. Il entendit tout à coup des gémissements poussés par le grelet qui pleurait de honte des malheurs qu’elle a causés à Landry qui lui révéla ses défauts , et elle raisonnant de tout son cœur et si bien que Landry fut charmée d’elle et lui conseilla de soigner sa personne .Et quand il sut son amour pour son frère et pour la nature , il demanda à avoir son amitié qu’elle lui accorda.

Ils ne se rencontrèrent que le Dimanche suivant et elle avait accommodé ses vêtements et elle paraissait plus belle que d’habitude .Elle voulait savoir s’il avait reçut le pardon de la Madelon mais il ne s’y intéressait pas, il voulait juste renforcer son amitié avec Fanchon.


bromique bronzé brosserie brouillamini broussailles bruant
Copyright © 2021 mes-biographies.com


cliquez ici
Pour accéder directement à mes-biographies.com : Publicité: